Le topic des biérologues

Franc côt

Pilier
Deftones Phantom Bride (7,1%)

Cette bière est une IPA brassée par la brasserie Belching Beaver située à San Diego en Californie. Elle est très récente puisqu'elle a été créée en 2012. C'est un hommage, comme son nom l'indique, à une chanson de Deftones.

Comme je l'ai dit c'est une IPA donc nous retrouvons du houblons typique comme du Citra, de l'Amarillo, du Mosaic qui apportent des notes d'agrumes au nez et en bouche, ainsi qu'une belle amertume. Sa robe est très claire, quasi-transparente. Elle a une belle mousse blanche assez consistante.
On sent des agrumes et de la mangue. Au goûts, on est accueilli par une très belle amertume avec des notes de citron et en arrière goût nous avons des notes très épicées qui pourraient faire penser à des clous de girofles. Les bulles sont extrêmement fines.
Un de ses défauts est qu'elle assèche beaucoup la bouche et la clarté de sa robe confirme son manque de corps.

1603985178206.png
La canette est plutôt jolie par ailleurs, elle reprends la mascotte de la brasserie (le castor) en version stylisée.

La musique en question :
 

Tigrou

Fdp d'admin
Membre du personnel
misternoel bière.png

Le mystérieux MisterNoel du wiki n'approuve pas ce topic :sad:
J'espère que tu en as conscience et que tu réfléchiras aux terribles conséquences de tes actions... :sad:
 

Franc côt

Pilier
Gulden Draak Imperial Stout (12%)

Nous avons déjà évoqués la Quadruple, c'était d'ailleurs la première dont je vous ai parlé : Le topic des biérologues

Maintenant, attaquons nous à l'Imperial Stout. Historiquement ce style serait apparut lorsque des brasseurs anglais auraient fait des bières pour le Tsar Pierre et ont décidé d'amener le degré d'alcool très haut. Les Stout classiques ce sont les Murphy's, les Guiness qui sont beaucoup plus légère mais ont cette particularité d'avoir un bon goûts de café.

Cette bière a une belle robe marron avec des reflets acajous, quand on la sert il en ressort une belle mousse consistante et couleur caramel. Au nez, on a des odeurs de figue/pruneaux (banane selon les brasseurs) avec un fonds de céréale et bien-sûr de l'alcool. Au goûts, c'est très complexe. Ce que l'on ressent en premier ce sont des notes caramélisées, de céréales puis de fruits rouges très confits. Ensuite, on a l'alcool qui vient se poser. La bière est liquoreuse, très sucrée. il reste un goûts de biscuit en bouche avec des notes de café.


1604073485125.png
 

Franc côt

Pilier
Here Comes Mango IPA (6,6%)

Je vous présente encore une bière de la brasserie Belching Beavers. Celle-ci est une très IPA très très fruité au bon goûts de mangue comme son nom l'indique. Sa robe est opaque et couleur d'or. Sa mousse est quasi inexistante et sa carbonatation moyenne. Au nez, on a des arômes floraux qui arrivent, ça sent le sucre ainsi que la mangue bien-entendu. Au goûts, on a des notes de sucre et de mangue qui arrive, c'est très léger. Il y a des notes d'agrumes qui viennent ensuite puis c'est l'amertume qui s'installe pour clore la dégustation. Pour une IPA, elle assez douce, pas agressive.

1604159438192.png
 

Franc côt

Pilier
Test de Braggot (10,XX°)
Le volume d’alcool n’est pas très précis. J’ai effectué plusieurs ajouts de sucre pour que la levure — feignante comme à son habitude — ne daigne redémarrer la production. En plus de cela, je n’ai pas dépassé la température d’ébullition de l’éthanol donc il y avait déjà de l’alcool dans mon braggot avant même que la fermentation ne commence. Mon estimation du degré alcoolique se mesure en notant mon état après avoir bu 0,5 litre du braggot. Il est équivalent à celui que j’obtiens après avoir bu une quadruple donc on ne doit pas être loin des 10°.

Recette :
En août j’ai fait une recette de chouchen avec 6,3 litres de cidre fermier (5°) et 500 grammes de miel de châtaigner ainsi que de la levure pour hydromel.
– Chauffe du cidre à 70°
– Ajout du miel pendant 10 minutes et retirage de la mousse avec l’écumoire. La mousse contient des éléments que l’on ne veut pas avoir, cela peut être des déchets ou du dépôt du cidre.
– Refroidissement à 20°
– Ajout de la levure
J’avais un chouchen de 6 litres environ.

Ma densité initiale était de 1 036 et elle est descendue à 1 022 ce qui nous donne un degré d’alcool de 1,8° (en omettant l’alcool du cidre). C’était extrêmement faible. J’ai donc décidé d’ajouter de la bière après 3 mois de fermentation.

J’ai ajouté 2 kilos de miel d’été, 1 kg de malt Biscuit, 1 kg de malt Pale Ale (malt de base) ainsi que de la levure d’hydromel et de la levure Saison (apporte des notes épicées). J’ai ensuite rajouté des nutriments (@Zaar :panachay:)
La densité est montée à 1 087 puis est redescendue à 1 055 (4,2°). J’ai ensuite remis 165 grammes de sucre ainsi que des nutriments pour remonter le niveau à 1 085 environ. Au 13/11/20, la densité était de 1 050. Le braggot est resté fermenter du 31/10 au 21/11 lorsque je l’ai mis en bouteille.
Cela fait donc environ 9 jours qu’il refermente en bouteille. J’ai ajouté du sucre pour que les levures produisent du C02 et qu’il soit légèrement pétillant.

Au niveau de l’apparence, on a une belle robe orangée. Sa couleur vient du cidre et du miel qui ont été utilisés. Je remarque que la bière qui a été incorporée n’a pas changé grand-chose.
Au niveau du nez, l’odeur de cidre est très présente ainsi que des pointes de miel.
Au niveau du goût, on a une pointe de cidre oxydé parce que le cidre utilisé devait avoir 10 ans au moins : peur :
Ensuite, la rondeur du miel arrive avec un léger corps malté qui est appuyé par la pétillance. Ce qui reste en bouche c’est un goût de miel semblable aux bonbons contre la toux avec un fonds de biscuit, c’est plutôt agréable. Le goût en bouche me fait penser au biscuit de Reims. Le seul point noir c’est le côté aigrelet du début, à cause du cidre un peu bouchonné même si on s’y fait très facilement. Sinon, c’est très agréable, c’est délicat et ça se boit comme du petit lait :panachay:

Je regrette presque de n’en avoir fait que 9 litres.

Braggot.jpg
 
Dernière édition:

Franc côt

Pilier
La nerveuse (7%)

Une bière bien brune en ce début de décembre. Elle n'a pas de mousse et très peu de pétillance, je n'ai pas mis beaucoup de sucre pour la refermentation. Elle a une belle robe acajou.
Au nez, on a une bonne odeur de malt. Au goût, c'est complexe, nous avons des notes de malt avec du caramel, ensuite c'est un goût de prune ou de fruit bien mûre qui est présent. A la fin nous avons une pointe d'amertume avec des notes de café.

Ingrédients :
- Malt biscuit 1200g pour avoir un petit goûts sucré, un petit goûts de friandise. je suppose que cela joue dans le goûts de fruits mûr.
- Malt Pale Ale 3500g qui est le malt de base que j'utilise comme pilier dans beaucoup de mes recettes.
- Abbaye 1200g, celui-ci je l'ai sélectionné parce qu'il ajoute une belle couleur brune avec des notes de noisettes et d'amandes.
- Carafa spécial 200g, j'en ai mis peu puisqu'il colorise très fortement la bière. C'est lui qui nous donne les couleurs acajous ainsi que les notes torréfiés.

- Amarillo en pellet de 20g, nous avons très peu de houblon dans cette recette puisque le côté amer n'était pas celui que je recherchais. J'en ai mis un peu pour la légère amertume que l'on a la fin.

- Levure M23 French Saison, c'est une levure qui ajoute un petit côté épicé et permet de pouvoir monter à 14°, idéalement.

- Nutriment pour que les levures se développent, et exploitent un maximum le sucre à leur disposition.

Edit pour la fameuse photo tant attendu :
Regardez moi ces magnifiques reflets acajous :bave:

1607104800192.png
 
Dernière édition:
  • Noel
Les réactions: Zaar

Grominet

Membre validé
Oui c'est pas vraiment une heure et il y a du sucre dedans. Tellement piegeuse. Genre tu peur soûler qqun sans qu'ils s'en rendent compte et si tu veux qu'ils perdent son permis tu lui donne ça ! Il va croire que c'est peu alcoolisé.

3 mont c'est pas mal mais je pe se en dessous de celles-ci mais j'attends de les goutter. J'ai une bière 12 ans de réserve. Jai même vu dans la boutique 40 ans à 17 euros !
20201207_183912.jpg
 
Haut